L’offre EHPAD de plus en plus limitée

Un manque d’infrastructures de plus en plus important

1.Un agrément difficile à obtenir

L’investissement en EHPAD est un placement à la fois sécurisé et rentable. En effet, ce dernier attire les investisseurs en ce qu’il permet de bénéficier du dispositif de défiscalisation Censi-Bouvard ou du dispositif LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel). Conseil

Cependant, il faut savoir que la construction d’une résidence EHPAD nécessite un agrément du Conseil Général et de l’Autorité Régionale Sanitaire. A ce titre, une convention est passée entre ces trois acteurs comme l’exige l’article L 312-3 du code de l’action sociale et des familles.

Afin de préserver la qualité des soins et l’accueil dans les structures, les accréditations sont attribuées au compte-goutte. Cela conduit à un phénomène de raréfaction des constructions alors que la demande de placement dans ces établissements augmente et ne cessera d’augmenter dans les années à venir. En effet, en France, le nombre de personnes de plus de 80 ans est voué à augmenter considérablement. Cette perspective d’évolution est due à divers facteurs comme l’élévation du niveau de vie, l’allongement de la durée de vie et l’arrivée à l’âge de la retraite des personnes du baby-boom.

2.Un vieillissement de la population très rapide

La situation actuelle permet déjà de dresser un constat. Selon l’INSEE, seulement 5 000 nouveaux lits sont construits chaque année alors que le besoin de la population s’élève en moyenne à 10 000 lits. On pourrait alors dire que la France connaît une « semi-pénurie » d’EHPAD. Ceci explique le taux moyen d’occupation qui s’élève à 98% pour la grande majorité des établissements.

Les exploitants majeurs d’EHPAD (Orpea, DomusVi, Korian…) ont du s’adapter afin de poursuivre leur développement. Ainsi, depuis quelques temps ces derniers misent notamment sur l’absorption de plus petits exploitants. Ils tentent aussi d’obtenir les autorisations nécessaires à l’agrandissement des EHPAD déjà en exploitation dont ils assurent la gestion. Il s’agit d’extensions mitoyennes aux structures existantes qui peuvent compter entre 15 et 25 logements.

De ce fait, le marché des EHPAD suscite davantage l’engouement des investisseurs. En effet, ils bénéficient non seulement d’avantages fiscaux mais ils se positionnent également sur un secteur très encadré (donc sécurisé) et en constante évolution.

Vous souhaitez en savoir plus, on vous rappelle

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Vos données restent confidentielles. Enregistrement CNIL n°1720027.

Champs obligatoires *

Voir la politique de confidentialité du site ehpad.fr

ehpad.fr

L’offre EHPAD de plus en plus limitée