Un marché sécurisé

1. Le vieillissement de la population

Le secteur EHPAD et l’évolution démographique

Le vieillissement de la population s’accélère avec l’amélioration de la médecine, l’augmentation de l’espérance de vie, et un taux de natalité en baisse. Nous avons une population de plus en plus âgée mais nous ne possédons pas forcément les infrastructures nécessaires ou du moins la quantité suffisante d’infrastructures pour répondre à ce vieillissement. En 2050 une personne sur 3 aura plus de 60 ans et 2 français sur 10 auront plus de 75 ans, cette statistique nous permet de déterminer que le vieillissement de la population offre aux investisseurs un marché sécurisé.

Voici une projection effectuée par l’INSEE

marché-sécurisé-ehpad

Retrouvez le lien vers le site de l’INSEE avec ce tableau ci-dessous

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1089

Nous pouvons observer que les plus de 75 ans représenteront 15,6% de la population ce qui fait environ 11 millions de personnes de plus de 75 ans et donc avec une grande partie d’entre eux qui auront besoin d’un soutien médical et d’infrastructures de type EHPAD.

Notons que le total de lits EHPAD proposé par les 15 plus grands gestionnaires EHPAD en France est de 89’633 lits EHPAD en 2015. De plus nous savons que le taux d’occupation moyen en EHPAD est de 98% en 2016 sur l’ensemble des résidences EHPAD. Il est assez simple de conclure que le manque de lits en EHPAD va s’intensifier dans les années à venir en privilégiant le maintien à domicile. La question est donc est-ce que le maintien à domicile permettra de répondre aux enjeux de demain et donc à l’aide et l’accompagnement des personnes âgées dépendantes.

2. La convention tripartite – un marché sécurisé par cette convention

La convention tripartite est la convention signée entre le Conseil général, l’ARS et le gestionnaire de la résidence EHPAD, cette convention permet de sécurisé ce marché. Pour entamer la construction d’un EHPAD il est obligatoire de signer cette convention tripartite. Aucune nouvelle construction de type EHPAD n’est possible sans cette autorisation. C’est en quelque sorte un numerus clausus du nombre de résidences EHPAD. Actuellement, chaque année, nous créons en France un déficit de 10’000 lits EHPAD dont nous aurions besoin. Nous observons de plus depuis 2011 un « gèle » des autorisations délivrées par l’État car chaque nouvelle création EHPAD coûte de l’argent à l’État via les aides données.

3. Le bail commercial en ehpad

L’investisseur signe un bail commercial avec le gestionnaire de la résidence. Ce contrat reprend les différents points suivants : rendement annuel, répartition des charges paiement des travaux etc. Le fait de signer un bail commercial avec un grand gestionnaire EHPAD permet de garantir ses loyers et de maîtriser parfaitement les recettes et les dépenses liées à votre investissement. Ce bail commercial permet également de définir ce secteur comme un marché sécurisé pour les investisseurs.

 

Contactez directement nos experts

01 82 88 86 77

Vous souhaitez en savoir plus, on vous rappelle

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Vos données restent confidentielles. Enregistrement CNIL n°1720027.

Champs obligatoires *

Voir la politique de confidentialité du site ehpad.fr