Archives de la catégorie:actualité

  1. Coronavirus en EHPAD : entre “isolement individuel” et soutien aux personnes âgées

    Le confinement des personnes âgées en EHPAD

    Conformément à la décision des autorités publiques, les EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) et maisons de retraite sont fermés au public pour un délai indéterminé. Cette mesure exceptionnelle s’inscrit dans une décision plus large de confinement national permettant de lutter contre la propagation du Coronavirus, également appelé COVID-19.

    Cette décision a pour objectif de protéger les personnes âgées, qui sont particulièrement fragiles face à ce virus, afin de ne pas les exposer au virus ou du moins de limiter au maximum leur exposition. Ainsi, les personnes âgées qui se trouvent dans un établissement sont isolées de leur famille et ne peuvent donc plus avoir de contact direct. Certains établissements sont équipés de tablettes et de smartphones permettant d’interagir en visioconférence avec un proche. Beaucoup de résidents disposent d’un smartphone et peuvent donc échanger quotidiennement avec leurs proches, cependant les résidents qui sont atteints des pathologies les plus lourdes (Alzheimer, Parkinson, Maladie à corps de Lewy etc.) auront plus de mal à conserver ce lien social et seront donc très isolés.

    Le ministre de la Santé M. Olivier Véran a annoncé qu’il demanderait aux établissements EHPAD de se diriger vers un “isolement individuel” pour chaque pensionnaire afin de protéger plus efficacement les personnes âgées contre le coronavirus. Le ministre demande également de tester en priorité le personnel qui travaille au sein des EHPAD et que partout où cela sera possible, il souhaite encourager le personnel qui travaille en EHPAD à sortir le moins possible de ces établissements pour diminuer les risques de propagation du virus.

    L’engagement du personnel soignant en EHPAD

    Bien évidemment nous observons des manques de moyens au sein des établissements car le matériel médical de protection doit être renouvelé fréquemment (blouse, masque, lunettes, charlotte, gants, sur-blouse etc.). Les stocks s’épuisent vite et doivent donc être renouvelés en masse. Nous ne connaissons pas la situation dans chaque établissement mais nous avons observé des témoignages forts d’entraide et de soutien aux personnels soignants. Plus d’1 milliard de masques devrait arriver prochainement en provenance de Chine. Nous espérons que les établissements pourront être équipés de tout le matériel dont ils ont besoin. Nous en profitons pour apporter tout notre soutien et tout notre respect à l’ensemble des personnels de santé, et à toutes les personnes qui contribuent à l’effort collectif en ces temps incertains.

    Nous recevons également énormément de messages de soutien adressés aux personnels de santé, nous souhaitons leur rendre hommage en partageant quelques exemples :

    Au personnel de l’EHPAD : dans ce contexte difficile, la famille de M. et Mme X pense à vous et vous apporte soutien et encouragements. Merci pour votre dévouement auprès des résidents »

    Bonjour, je voulais simplement en ce difficile moment vous témoigner toute ma reconnaissance. Courage à tout le personnel et mille fois merci pour les résidents. Prenez soin de vous. »

    «Je découvre ce service génial qui va vous permettre de transmettre mon petit mot d’amour à ma grand-mère chérie…Merci et bon courage à toutes les aides-soignantes, à tous les membres du personnel en ces temps troublés, prenez bien soin de vous, de vos proches et de nos proches, merci pour ce que vous faites de bien tous les jours, je vous envoie reconnaissance et admiration par ce petit mot ..»

    Envoyer un message à un proche en EHPAD

    Par l’intermédiaire de notre plateforme, nous avons observé un élan de solidarité pour soutenir les résidents en EHPAD. C’est dans ce contexte que nous souhaitons participer à l’effort collectif en permettant d’envoyer un message, une photo ou encore un dessin. En effet les résidents qui sont très isolés en ont besoin. L’isolement des personnes âgées développe plusieurs troubles comme la dépression ou encore l’augmentation de la dépendance selon différentes études.

    Pour lutter contre l’isolement provoqué par le confinement, EHPAD.fr s’engage auprès des résidents et de leurs familles.
    EHPAD.fr a mis en place un formulaire de contact afin que les familles puissent adresser des messages de soutien et donner des nouvelles à leurs aînés qui sont confinés en résidence EHPAD. Sur chacun des 7500 établissements référencés par le portail web EHPAD.fr, un formulaire de contact est mis à disposition des familles et proches des résidents afin qu’ils puissent adresser leur message. L’établissement médical concerné recevra par email le message qu’il n’aura plus qu’à transmettre au résident à qui il est destiné.

    Depuis la mise en place de ce système de communication samedi 21 mars 2020, nous avons transmis plusieurs centaines messages de familles à un proche qui se trouve en résidence EHPAD.

    En ces temps compliqués nous apportons tout notre soutien à l’ensemble de la population, prenez soin de vous et de vos proches.

    L’équipe Ehpad.fr

  2. Le directeur d’un EHPAD : missions, compétences, expérience, ..

    Un responsable d’établissement médicalisé comme un EHPAD se doit d’être compétent dans plusieurs domaines, c’est un métier très complet qui allie à la fois la maîtrise des pratiques médicales, la gestion administrative et financière ainsi que le recrutement et la gestion du personnel.

    Le directeur, le lien avec les familles

    Le directeur d’EHPAD est l’interlocuteur principal entre les familles et les résidents. Il permet de faire le lien et de faciliter l’intégration, la gestion et l’épanouissement d’un résident. En effet il n’est pas toujours facile de quitter sa résidence principale pour une maison de retraite. Le résident conservera des habitudes de vie qu’il faudra accompagner. Accompagné du médecin coordonnateur de la résidence, le directeur devra également choisir les prochains résidents selon les dossiers d’admissions reçus, les pathologies des futurs résidents, et les prestations de soins que la résidence peut proposer. Il doit s’assurer que chaque nouveau résident reçoive les soins adaptés et l’accompagnement nécessaire.

    La gestion d’une résidence médicalisée

    Pour gérer un établissement EHPAD il faut être doué dans plusieurs domaines de compétences. La gestion administrative et financière est une notion primordiale afin que l’exploitation de la résidence ne soit jamais en danger à cause d’une mauvaise gestion comptable ou financière. Il devra recruter son personnel selon les besoins de son établissement, gérer les formations de ses personnels et les salaires. Les prestations sont supervisées par le directeur comme : la restauration, l’entretien des locaux, la maintenance informatique etc. Il démarre chaque nouvelle année avec un budget à respecter et pour cela il devra calculer ses cout pour chaque prise de décision.

    Le pilotage de la maison de retraite

    Le directeur est également le responsable légal et il assure donc le lien entre la résidence et les organismes de santé ou d’État comme l’ARS et le Conseil général. Le directeur bénéficie notamment du soutien d’un adjoint de direction pour accomplir l’ensemble de ses tâches, et s’il fait partie d’un groupe, il aura un appui important sur différents secteurs. Beaucoup d’associations existent pour aider les directeurs d’établissements EHPAD, vous pouvez retrouver notre article sur la présentation de la FNADEPA qui est une association très sérieuse qui accompagne et aide les directeurs d’établissements.

    Le parcours professionnel et le salaire du directeur

    Idéalement, le profil qui sera recherché est un parcours initial de santé (médecin, infirmier ..) qui souhaite s’orienter vers de la gestion administrative. Un diplôme de grande école de commerce permet d’accéder à cette profession. Voici 3 exemples de diplômes permettant d’accéder à cette profession :

    • CAFDES (certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement ou de service d’intervention sociale)
    • Master MESS (management des établissements sanitaires et sociaux)
    • Master MOSS (management des organisations sanitaires et sociales)

    La rémunération d’un responsable de maison de retraite, dépendra du profil et de l’expérience, et se situera entre 35’000 et 60’000€ par an.

  3. INPES : Institut National de Prévention

    Qu’est-ce que l’INPES et en quoi consistent les missions de l INPES ? 

    L Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé remplace le CFES comité français d éducation pour la santé instauré en 1972. En qualité d EPA établissement public administratif, il est placé sous la tutelle du ministère de la Santé créé par la loi du 4 mars 2002 afin de protéger les droits des malades et de garantir la qualité du système de santé. En 2004, cinq plans nationaux lui ont été confiés : lutter contre le cancer, les comportements de violence et les impacts sur l’environnement, améliorer la prise en charge des maladies rares et la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques. L article L1417-1 du 23 février 2010 précise à nouveau que l’institut a pour mission de mettre en œuvre les programmes de santé publique dans les établissements publics, d’exercer une fonction de conseil et d’expertise concernant la prévention de la santé, d’assurer le développent de l’éducation de la santé, de participer à la gestion des situations urgentes ou exceptionnelles, et d’établir des programmes de formation à l’éducation de la santé. 

    Que propose l INPES aux professionnels de la santé ? 

    Pour les professionnels de la santé et les enseignants, l’INPES met à leur disposition des outils d’intervention. Pour les premiers, l’Institut leur propose des fiches pratiques sur les problématiques de la consultation. Pour les enseignants, des activités permettent aux enfants et aux adolescents d’acquérir des connaissances sur les thèmes de la santé. 

    Que propose l Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé aux personnes âgées ? 

    En 2003 et 2007, l Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé a mis en place des campagnes sur les médias encourageant et conseillant les personnes âgées à « garder bon pied bon œil » et sur « la santé à tout âge ». Depuis 2005, l’institut organise régulièrement des journées sur différents sujets, comme sur la mobilité des personnes âgées, les accidents domestiques, l’autonomie… Plusieurs guides ont été publiés notamment celui de la « Prévention des chutes pour les personnes âgées vivant à domicile ». Ils sont destinées aux aidant des personnes âgées et pour les professionnels de la santé.

  4. Le vieillissement de la population en France

    1.Le vieillissement de la population en nette hausse jusqu’en 2050

    Selon cet institut, 22,3 millions de personnes seraient âgées de 60 ans ou plus en 2050 contre 12,6 millions en 2005, soit une hausse de 80 % en 45 ans. À l’horizon 2050, 1 habitant sur 3 en France serait âgé de 60 ans et plus ; contre 1 habitant sur 5 en 2005.
    Les causes de ce vieillissement sont multiples, et pour certaines bien connues. Ainsi de l’allongement considérable de l’espérance de vie, progrès majeur du XXe siècle. L’espérance de vie moyenne dans notre pays est en effet passée de 47 ans en 1900 à 80 ans aujourd’hui. On doit également ce vieillissement global au fameux « baby-boom », cette importance hausse du taux de natalité qui a suivi la Seconde Guerre mondiale, de 1946 à 1974.

    2.Une prise en compte insuffisante de la demande future en matière d’accueil des personnes âgées

    Ce vieillissement de la population emportera inexorablement des conséquences sur notre société et plus particulièrement la place des personnes âgées dans notre modèle social. Dans un tel contexte, en effet, la part du nombre de personnes âgées dépendantes va également augmenter. Des besoins importants vont se faire sentir de manière accentuée à l’avenir, que ce soit en matière de soins de longue durée, de services aux personnes âgées, de maisons de retraite médicalisées.

    Mis en place pour répondre à une partie de ces besoins, les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) équivalant à des maisons de retraite médicalisées, et délivrant l’ensemble des services afférents tels que la restauration, les soins médicaux et les assistances soumises à agrément, permettant son exploitation.
    La création d’un EHPAD, qui peut être soit public, privé associatif ou privé lucratif, est soumise à l’autorisation préalable du Président du Conseil général, le Directeur Général de l’Agence régionale de santé. Il doit, pour fonctionner, fait l’objet d’une convention tripartite pluriannuelle avec l’État et le Conseil général fixant, pour une durée de 5 ans, les objectifs de qualité de la prise en charge des résidents et ses moyens financiers de fonctionnement.
    Malheureusement, la nécessité de conclure une telle convention tripartite montre ses limites dans la mesure où elle ne permet pas de rendre possible la construction d’un nombre d’EHPAD suffisant pour anticiper la demande future potentielle en matière d’accueil des personnes âgées dépendantes, à l’heure où la France accuse déjà un retard important.

  5. Investir en LMNP

    1.Qu’est-ce que le LMNP ? 

    Investir dans la pierre, c’est le placement préféré des particuliers ! Cela pourrait ressembler à une formule toute faite d’un promoteur immobilier mais c’est belle et bien la réalité. La pierre est un placement très sécurisé , surtout quand on le compare au monde des marchés financiers.

    Les investissements dans l’immobilier restent parmi les plus prisés même si la crise est également passée par là. Un placement dans l’immobilier qui est très pertinent reste l’investissement dans le système LMNP (Avantage fiscal). LMNP ? Cela est un acronyme pour le loueur meublé non professionnel. En gros le principe c’est de louer votre maison, appartement ou studio déjà meublé. A cela s’ajoute quelques conditions pour que vous soyez un loueur en meublé non professionnel. Cela offre plusieurs avantages (surtout fiscaux) mais comprend également des risques. Il y a alors quelques astuces et conseils à considérer pour les investisseurs en LMNP.

     

    2.Les premiers pas en LMNP

    Déjà il faut savoir ce que vous voulez vraiment faire et ce qui vous convient au mieux par rapport à votre profil et vos ressources ! Nous ne parlons pas ici que de moyens financiers mais également du type de logement que vous allez mettre en location. Ce choix pourrait également dépendre de l’endroit et vous donnera une idée du type de LMNP à faire : pour personnes âgées, hommes d’affaires, étudiants… Informez-vous également sur les textes et les législations en vigueur pour ne pas avoir de mauvaise surprise. En effet, bien que le LMNP soit des plus attractifs il impose certaines conditions et règles. Il est notamment important que vous connaissiez bien votre situation fiscale avant de vous lancer dans tel ou tel type de LMNP. Votre investissement ne vous sera rentable que si vous arrivez à bien ficeler votre affaire dès le début. Pour cela le mieux sera d’être conseiller par un professionnel de la gestion de patrimoine.

     

    3.Conseils pour les  investisseurs en LMNP qui veulent aller plus loin

    Le mieux pour vous, futurs investisseurs en LMNP, c’est de demander l’avis d’un professionnel car il n’est pas trop conseillé de s’aventurer dans un milieu que l’on ne connaît pas bien en ces temps de crise. Ne serait-ce que pour savoir si vous voulez vous délester ou non de la gestion locative ou de l’établissement du bail commercial ; des conseils avisés ne sont jamais de trop ! De plus un professionnel pourra vous proposer différents programmes immobiliers car il a accès à tout le marché et peut donc vous présenter différentes choses et vous expliquer les différence.

     

  6. Les avantages de l’investissement en LMNP

    Le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) offre de nombreux avantages au propriétaire d’un bien immobilier loué à une tierce personne. Il faut simplement meubler le logement selon les besoins du locataire.

    Le statut LMNP s’obtient si l’investisseur acquiert un logement dans une résidence de services, à savoir : une résidence d’affaires, une résidence étudiante, une résidence senior, une résidence de tourisme ou encore un EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes).

    En le meublant, le propriétaire peut ensuite louer le bien, et percevoir non pas des revenus fonciers comme lors d’une location classique, mais des revenus BIC => Bénéfices Industriels et Commerciaux. La différence est que le BIC permet de déduire les charges du montant des revenus locatifs, et reporter sur 30 ans en cas de déficit BIC.

    Un deuxième avantage qu’il ne faut pas négliger est l’amortissement. En effet, le propriétaire peut amortir 80% de la valeur du bien sur 20 ans, de manière linéaire. En comptant l’amortissement, mais aussi la déduction des charges, des intérêts d’emprunts et des frais d’acquisition, les revenus perçus par le propriétaire sont bien souvent nets de fiscalité, et atteignent les 4 à 5% de rentabilité.

    Aussi, six mois après l’acquisition, l’Etat reversera au propriétaire la totalité de la TVA sur cette acquisition. En revanche, si l’investisseur revend son bien avant la 20ème année, il se devra de rembourser la TVA au prorata temporis.

    Enfin, le propriétaire n’aura pas à gérer son bien locatif comme dans une situation de location en direct, car une société de gestion s’occupe des tâches liées à la location, à l’administration mais aussi à l’entretien de la résidence de services dans laquelle se trouve le bien.

    Un investissement en LMNP est un investissement qui offre de nombreux avantages, et certaines résidences telles que les résidences étudiantes ou les résidences EHPAD sont en plein essor. Une acquisition en LMNP est donc encore plus avantageuse lorsque l’on sait que les perspectives futures sont sures.

  7. Comment bien préparer sa retraite ?

    L’évolution de la population Française d’ici aux années 2060 étudiée par l’INSEE montre un important vieillissement de la population, dû au recul de l’espérance de vie, au taux de fécondité constant ou légèrement en baisse, puis à l’immigration. La retraite nous concerne tous, et bientôt nous atteindrons une situation d’un actif cotisant pour un retraité. Il faut donc préparer dès maintenant sa retraite, afin d’avoir une situation financière stable à ce moment là.

    Le placement en résidence senior médicalisée permet de bien préparer sa retraite. Une résidence senior est une résidence de services. C’est un groupement d’appartements réservés à une clientèle de personnes âgées. Les résidents s’installent dans ce type d’établissement lorsqu’ils recherchent un appartement plus adapté à leurs besoins, dans un environnement sécurisé, proche d’un centre-ville.

    Investir en résidence de service revient à acheter un appartement de la résidence, et laisser la société de gestion gérer la mise en location. L’investisseur se créé alors du patrimoine immobilier, mais aussi des revenus complémentaires (5% de rentabilité), que le gestionnaire verse à l’investisseur, même si son bien n’est pas occupé. Sachant que la demande est très forte sur le marché des résidences EHPAD, ce placement n’est pas risqué. De plus, le bail commercial protège ce placement pendant 9 ans, et est reconductible.

    De ce placement découle une fiscalité avantageuse, car il donne au propriétaire le statut LMNP, Loueur en Meublé Non Professionnel, qui lui permet, en plus de ses loyers BIC de 5% de rentabilité net de fiscalité, d’amortir 80 % de la valeur du bien immobilier sur 20 ans et déduire les charges comme les intérêts de l’emprunt immobilier, mais aussi récupérer la TVA 6 mois après la mise en location de la chambre. L’investisseur peut également choisir d’opter pour le régime LMNP Censi-Bouvard, qui lui permet, à la place de l’amortissement, de déduire des impôts 11% de la valeur du bien sur 9 ans.

    Investir en résidence médicalisée est une bonne manière de préparer sa retraite, en profitant d’un actif sûr dans son patrimoine, et en profitant d’une fiscalité avantageuse. C’est aussi un bon complément de retraite, car l’investisseur perçoit 5% de rentabilité en revenus complémentaires.

  8. Le Revenu Pierre : Qui est ce nouvel acteur du marché ?

    Le marché des résidences de services présente de nombreux avantages pour l’investisseur. Mais lorsque celui-ci souhaite revendre son bien, plusieurs solutions s’offrent à lui : le revendre au gestionnaire, passer par des sites de particuliers à particuliers, ou encore passer par un intermédiaire expérimenté : le Revenu Pierre.

    Le Revenu Pierre a été créé en 2007, et se consacre depuis au marché de l’occasion des résidences de services (résidences étudiantes, seniors, d’affaires, de tourisme ou EHPAD). Ce groupe se charge donc de racheter le bien immobilier à l’investisseur de base, puis de revendre le lot à un nouvel investisseur.

    Quels avantages à acheter sur le marché de l’occasion ?

    Le marché de l’occasion, appelé aussi marché secondaire, présente globalement les mêmes caractéristiques que le marché du neuf. En effet, l’acheteur du bien d’occasion bénéficie du statut LMNP(Loueur en Meublé Non Professionnel), ou LMP (Loueur en Meublé Professionnel). Ces statuts permettent à l’investisseur d’amortir 80 % du montant du bien sur 20 ans, et de percevoir des revenus BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux). Ces revenus perçus sont exonérés d’Impôt de Solidarité sur la Fortune sous le régime LMP.

    Le nouvel acquéreur achète son bien à un prix hors taxe, puisque l’opération de récupération de la TVA a déjà été effectuée lors de la première acquisition. Les baux commerciaux sont plus courts que dans le neuf, car le nouvel acheteur reprend le bail en cours.

    Le Revenu Pierre est aujourd’hui le leader du marché en terme de biens LMNP et LMP d’occasions, et ne traite qu’avec les lots gérés par les plus grands gestionnaires, pour des acquisitions de confiance. Ce groupe possède en permanence 40 lots de qualité tant au niveau rentabilité qu’au niveau sécurité, et propose des solutions de liquidité aux investisseurs souhaitant revendre leur bien.

    Il est donc préférable, lorsque vous souhaitez revendre votre bien, de passer par Le Revenu Pierre qui est une société expérimentée, et qui saura rapidement trouver des solutions adaptées à vos besoins. De même si vous souhaitez acheter sur le marché secondaire, il est préférable de passer par un intermédiaire qui porte une attention particulière à la qualité de ses lots. Ainsi, le nouvel acheteur sera convaincu de la sécurité de son investissement, ce qui n’est pas le cas lors d’un échange sur les sites de particuliers à particuliers.

  9. ORPEA : Les raisons qui en font un bon gestionnaire

    ORPEA est devenu aujourd’hui le premier gestionnaire d’EHPAD. Il est aussi reconnu pour la gestion de ses cliniques de réadaptation, Clinéa. Voici les différentes raisons qui font de cette société de gestion un gestionnaire de confiance.

    Tout d’abord, ORPEA est un gestionnaire important, puisque son chiffres d’affaires atteint les 1,234 milliards d’euros, avec des bénéfices nets de 80 millions d’euros. Ce groupe est en pleine croissance, puisqu’il est coté au SBF 120, à la bourse parisienne. Cela lui permet d’augmenter sa notoriété et ainsi d’augmenter le nombre de ses investisseurs (25 % en un an).

    Aussi, ORPEA est l’un des seuls gestionnaires à gérer des établissements au niveau européen. Il détient plus de 320 établissements en France, et 71 établissements répartis en Belgique, en Espagne, en Italie et en Suisse. Investir dans un établissement géré par ORPEA diminue les risques qui peuvent être imputés à l’investissement locatif. De plus, le bail commercial que l’investisseur signe avec le gestionnaire lors de l’acquisition de son bien meublé est le meilleur bail qui existe sur le marché dans la plupart des programmes.

    En ce qui concerne les investissements réalisés par les français, investir avec ORPEA permet de profiter d’un gestionnaire solide financièrement, et qui possède de plus une expérience sur le marché des seniors, et particulièrement celui de la dépendance.

    Enfin, ORPEA propose des investissements à bonne rentabilité puisqu’elle atteint les 4% à 5 %, ce qui représente la rentabilité moyenne du marché. Aussi, ce gestionnaire propose des programmes à partir de 130 000 euros HT en moyenne. Ces programmes sont de qualité depuis leur développement jusqu’à l’exploitation et de ce fait ils rencontrent un grand succès et des ventes très rapides.

    ORPEA est donc un gestionnaire de confiance en matière d’investissement en immobilier locatif en EHPAD. Son sens du sérieux et son expérience sur le marché de la dépendance offrent une sécurité supplémentaire à ce type d’investissement. Les investisseurs seront sûrs que leur acquisition sera gérée sérieusement, et qu’ils pourront ainsi percevoir leurs loyers sans inquiétude de faillite du gestionnaire.

ehpad.fractualité