La maladie d’Alzheimer

Cette maladie neurodégénérative touche 900’000 personnes en France (4ème cause de mortalité en France) et chaque année ce sont 225’000 nouveaux cas qui sont diagnostiqués. Dans le monde + de 44 millions de personnes sont atteintes de la maladie d’Alzheimer. La première fois que cette maladie est diagnostiquée c’est en 1906 par le neurologue allemand Aloïs Alzheimer.

1. Comment repérer la maladie d’Alzheimer

Mémoire immédiate : oublier le nom d’une personne ou la date d’un rendez-vous peut arriver à tout le monde, cependant la personne atteinte d’Alzheimer oubliera quasi systématiquement tous les évènements récents.

Les tâches du quotidien : les petits gestes du quotidien comme cuisiner ou écrire peuvent être difficiles à accomplir par une personne atteinte.

Le langage : une personne atteinte peut avoir du mal à trouver des mots d’usage courant, et également les remplacer par des mots incongrus.

Le sens de l’orientation : il pourra se perdre facilement et oublier l’adresse de sa résidence.

Capacité de jugement : il lui sera plus difficile de juger une situation d’urgence et pourra prendre des décisions incohérentes ou contradictoires.

L’abstrait : beaucoup de choses qui étaient aisées deviennent totalement insurmontables comme la gestion des factures ou de son calendrier.

Désordre et perte d’objets : il perdra ses objets et sera dans l’incapacité de savoir où il les a déposé.

Les sautes d’humeur : le malade d’Alzheimer aura une humeur inconstante avec des changements d’humeurs très rapides sans raison apparente.

Troubles de la personnalité : une personne de nature très sociable pourra devenir très méfiante.

Le manque d’intérêt : une personne atteinte de la magie d’Alzheimer peut devenir très passive et se désintéressera d’activités qui lui tenait à coeur habituellement.

Ces différents troubles arrivent de façon lente et progressive, ils ne surviennent pas du jour au lendemain. Les symptômes apparaissent lentement et ils peuvent être caractérisés par les 4 étapes suivantes :

  • Amnésie : la mémoire à court terme est touchée progressivement
  • Aphasie : des troubles du langage surviennent avec une véritable difficulté à communiquer
  • Apraxie : la personne souffre de problèmes de coordination gestuelle
  • Agnosie : la personne ne reconnaît plus son entourage et une confusion mentale s’installe

2. Les facteurs de risques de la maladie d’Alzheimer

  • un stress trop important
  • la ménopause
  • l’alcoolisme
  • carences importantes en vitamines
  • cholestérol
  • diabète de type 2
  • dépression
  • AVC
  • obésité
  • traumatisme crâniens
  • trisomie

3. Comment effectuer un diagnostic Alzheimer

Il devra être établi par le neurologue, le gériatre ou le psychiatre en binôme avec le médecin traitant.

1/ un entretien personnalisé

Il faut évaluer les pertes de mémoire, les changements de comportement et l’impact de ces troubles sur le quotidien de la personne.

2/ la recherche de certains facteurs

il faudra identifier s’il y a des antécédents familiaux d(AVC, de syndromes confusionnels ou des antécédents psychiatriques/traumatiques.

3/ l’examen clinique approfondi

un examen permet de déterminer s’il y a des déficits sensoriels, auditifs, moteurs ou visuels.

4/ test de mémoire

il faudra évaluer les facultés du patient à retenir par exemple entre 3 et 5 mots consécutifs 15 minutes après les avoir entendus.

5/ le MMS (Mini Mental Examination)

c’est le test « officiel » de la maladie d’Alzheimer qui porte sur 30 questions et permet d’évaluer le patient.

6/ des examens paracliniques

il s’agit d’effectuer des analyses biologiques et un IRM 

Vous souhaitez en savoir plus, on vous rappelle

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Vos données restent confidentielles. Enregistrement CNIL n°1720027.

Champs obligatoires *

Voir la politique de confidentialité du site ehpad.fr

ehpad.fr

La maladie d’Alzheimer